NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Apparences…

« Je veux me déguiser pour aller au combat… »
1 Rois 22.30

Dieu avait fait dire à ce roi qu’il allait mourir. Alors il décida de tromper la mort en se déguisant. Cela ne lui a pas réussi.
On ne peut ruser face à la mort : tôt ou tard, elle nous rattrape. Et quand on se présentera devant Dieu, qui connaît tout de nous, on ne pourra rien masquer.
Se cacher derrière une façade de respectabilité ou une identité religieuse dont on est fier, n’est-ce pas une forme de déguisement enfilé par-dessus notre cœur entravé par le péché ?
Une pratique très ancienne ! Il y a plus de 2600 ans, les prophètes reprochaient au peuple hébreu d’avoir les cœurs « incirconcis ». Ils voyaient dans la circoncision de leur chair leur respectabilité alors que celle-ci aurait dû venir de leur relation avec Dieu.
Après la mort, la circoncision dans le corps part en poussière.
Après la mort, que restera-t-il de notre respectabilité, de nos déguisements?
Chercher à paraître « bien » est d’autant plus inutile que Dieu nous aime tels que nous sommes. Dieu, en Jésus-Christ, s’est revêtu de notre humanité. Ce n’était pas un déguisement ! Vrai homme1, vraies souffrances sur la croix, vraie mort.
Plutôt que de chercher à se faire valoir, Dieu demande de contempler la valeur du sacrifice de son fils. Accepter qu’il soit mort pour nous accorder sa grâce, son pardon. Dieu n’a que faire de nos apparences, il demande la foi, la vraie.

Francis Rivère

1 Philippiens 2.7-8

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 16, versets 14 et 15.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin