NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

« Je suis le bon berger ! »

L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien. Il me fait reposer […] Il me dirige […] Il restaure mon âme […]
Psaume 23.1-3

C’est ainsi que Jésus se présente dans le chapitre 10 de l’évangile selon Jean. Quelle précieuse déclaration pour celui qui croit !
Le berger et son troupeau dans les verts pâturages ont toujours été un symbole de paix, de sécurité, de prospérité. Cette image, nous la retrouvons souvent dans les Écritures. Depuis Abel, le premier berger, jusqu’aux bergers de Bethléem à qui Dieu annonce la naissance du Sauveur, nous avons l’histoire d’une multitude de bergers et de bergères.
Connaissez-vous celle de David, le jeune berger de Bethléem ? Il savait prendre soin de son troupeau, ne craignant ni la griffe du lion, ni la patte de l’ours1. Dieu le choisit comme chef de son peuple. David devint le roi et le berger d’Israël. Comme il avait aimé ses brebis, il aimera et défendra son peuple. Dans son célèbre psaume 23, nous trouvons un triple secret :
– Celui d’une vie heureuse : Je ne manquerai de rien.
– Celui d’une mort heureuse : Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton me rassurent.
– Enfin celui d’une éternité heureuse : J’habiterai dans la maison de l’Éternel pour toujours.
Jésus, le bon berger, le vrai berger, a donné sa vie pour ses brebis pour leur donner une vie heureuse, une mort heureuse et une éternité heureuse.
Êtes-vous une brebis de son troupeau ?

Francis Bailet

1 1 Samuel 17.34-37

__________________
Lecture proposée : Psaume 23.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin