Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Il était si bon !

Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent.
2 Timothée 2.19

Lors des enterrements religieux, les discours élogieux à propos du défunt mettent souvent en avant l’amour et le dévouement dont il a fait preuve durant sa vie. Certes, rappeler ses bons côtés lui rend hommage. Mais le problème, c’est la conclusion qui en est souvent tirée : le défunt est maintenant au Paradis. On ne peut être plus loin de la vérité biblique !
En effet, le critère pour entrer dans la présence de Dieu n’est ni la bonté ni les bonnes œuvres. Si c’était le cas, personne n’y serait admis ! Car qui peut se targuer d’être parfaitement bon, d’avoir toujours agi selon le bien ?
Un jeune homme a interrogé Jésus à ce propos : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Le Seigneur lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. 1 En effet, Dieu seul est bon, parfait, séparé du mal. Par contraste, nous sommes par nature des pécheurs, incapables de satisfaire aux exigences divines.
Mais voici la bonne nouvelle : Jésus peut nous revêtir de sa perfection ! Sa bonté peut devenir la nôtre, nous rendant capables d’aimer vraiment. Nous agirons, non pour gagner la faveur divine, mais parce que nous lui appartenons et sommes heureux de lui obéir. Venons donc à Jésus pour recevoir son pardon et la vie éternelle. Elle nous sera alors offerte sans aucun mérite de notre part.

Françoise Lanthier

1 Matthieu 19.16-17

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre55, versets 1 à 7.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin