NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Tendre la main

Il la saisit par là main est lui dit : « Talitha koumi », ce qui signifie : Jeune fille, lève-toi.
Marc 5.41

Je ne sais plus d’où j’ai tiré cette histoire écrite par un certain Philippe, mais elle m’a plu :
« Un homme tomba dans un trou et se fit bien mal !
Un cartésien se pencha et dit : “Vous n’êtes pas rationnel, vous auriez dû voir ce trou.”
Un croyant, le voyant, dit : “Vous avez dû commettre quelque péché.”
Un journaliste l’interviewa sur ses douleurs.
Un yogi lui assura que le trou, tout comme ses douleurs, n’était que dans sa tête.
Un médecin lui lança des aspirines.
Un optimiste lui dit : “Vous auriez pu vous casser une jambe.”
Un pessimiste ajouta : “Vous risquez, de toute façon, d’avoir de plus en plus mal.”
Mais un enfant passa et lui tendit la main. »
L’enfant par excellence, ce fut Dieu venu parmi nous. À la fillette de 12 ans décédée, il saisit la main et la releva.
À l’apôtre Pierre, en train de s’enfoncer, il ne reprocha pas son manque de foi, avant d’avoir étendu la main et l’avoir saisi.
Que peut faire l’homme spirituellement mort dans ses péchés, le croyant qui s’enfonce dans le doute, celui qui est au fond du trou et n’a pas la force d’en sortir ?
Rien d’autre de mieux que de saisir la main que Dieu lui tend pour lui rendre la vie ou le relever. C’est en cela que, venu vers nous, il a pris le nom de Jésus qui signifie « Sauveur ».

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 14, versets 24 à 33.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin