NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Au feu !

En effet, le jour du jugement sera comme un feu qui éprouvera l’œuvre de chacun pour en révéler la nature.
1 Corinthiens 3.13

Dans ma résidence universitaire à Villeurbanne en banlieue lyonnaise, un samedi midi, je terminais un devoir de classe avant d’aller manger.
Soudain, un cri : « Au feu ! ». Je me penche à la fenêtre : un panache de fumée noire s’élève du 2ème étage… alors que je suis au 5ème. Je me précipite dans le couloir vers la cage d’escalier. L’intérieur en est envahi par la fumée. Je rebrousse chemin et traverse tout le bâtiment en apnée pour rejoindre l’escalier de secours extérieur, à l’opposé. Mes jambes tremblent, je tiens à peine debout, mais ma vie est sauve.
Des copains de promo venant de Tahiti jouaient au basket sur le terrain de sport. Il ne leur restera que ce qu’ils portaient sur eux. Mes affaires, elles, n’ont pas brûlé, mais elles ont gardé l’odeur de la fumée des mois durant…
Quand nous comparaitrons devant Dieu, au jour du jugement dernier, ce que nous aurons fait de notre vie sera comme éprouvé par le feu. Qu’en restera-t-il ? Rien que ce qui a une valeur éternelle, ce qui a du prix aux yeux de Dieu.
La vie est courte. Ne courons donc pas après les vanités, les honneurs, la gloire, la richesse. Nous ne les emporterons pas.
Construisons donc nos vies sur le seul fondement solide, Jésus-Christ, en recherchant ce qui est agréable à Dieu, ce qui résistera au feu.

Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 3, versets 10 à 15.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin