Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Fuite insensée

Apportez vos paroles et revenez à l’Éternel, et dites-lui : « Pardonne toute faute… »
Osée 14.2

Dans une querelle au Kurdistan, un homme tua son adversaire. Il prit immédiatement la fuite, car il savait que le vengeur du sang n’allait pas tarder à le poursuivre. Effectivement : pendant des mois, celui-ci suivit sa trace. Le meurtrier n’avait plus une minute tranquille : l’autre le talonnait sans répit. Un jour, il s’endormit, épuisé au pied d’un arbre. Quand il se réveilla : horreur ! une main était posée sur son épaule. Il entendit avec effroi dire :
– Es-tu le meurtrier de mon père ?
– Oui ! Pourquoi fuir davantage. Je n’en puis plus. Il ne me reste donc qu’à avouer : oui, j’ai abattu ton père. Je suis coupable. Je mérite la mort : tue-moi !
Alors un éclat singulier passa sur le visage du poursuivant :
– Écoute ! Je suis chrétien, donc je sais ce que signifie le pardon. Je te poursuis depuis des semaines pour te faire savoir que je t’ai pardonné. J’ai voulu te trouver pour te dire : « Reviens à la maison ! Vis en paix : je t’ai pardonné ».
Alors le coupable se mit à pleurer :
– Combien de misères je me serais épargnées si j’étais tout de suite venu te confesser mon péché. Combien ma fuite était insensée !
Tant de gens sont en fuite… devant le Dieu vivant, alors que Dieu nous poursuit pour nous dire : « Je t’ai pardonné. Reviens à la maison ! » Tout ce qu’il nous demande, c’est que nous lui disions comme le meurtrier : « Oui ! J’ai péché. »

Alfred Kuen

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Osée, chapitre 14, versets 1 à 5.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin