Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Le dernier repas

Au cours du repas, Jésus prit du pain puis, après avoir prononcé la prière de reconnaissance, il le partagea en morceaux, puis il les donna à ses disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps.
Matthieu 26.26

La veille de la Pâque juive, Jésus veut partager avec ses douze apôtres ce repas qui commémore la délivrance des Israélites esclaves en Égypte. À cette occasion, la famille réunie consommait l’agneau pascal accompagné de pain sans levain et d’herbes amères. Mais Jésus remplace l’agneau par les simples éléments du pain sans levain et de la coupe de vin. Pourquoi ? Parce que c’était lui le véritable Agneau pascal, l’Agneau de Dieu sacrifié pour libérer les hommes esclaves du péché.
Jésus laisse à ses disciples deux symboles de son sacrifice et il les invite à les partager en mémoire de lui : le pain et le vin. Le pain rompu et partagé entre les participants à ce repas de commémoration est le symbole de son corps offert en sacrifice et cloué sur la Croix. La coupe de vin qui passe entre eux est le symbole de son sang versé pour nous purifier du péché.
En prenant le pain et le vin, nous confessons donc que nous nous associons à sa mort sur la Croix et à sa résurrection. Nous professons ainsi publiquement vouloir vivre de sa vie, nous nourrir spirituellement de lui, renoncer à notre vie de péché. Nous confessons aussi notre espérance en la vie éternelle et notre attente de son retour en gloire.

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 26, versets 26 à 30.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin