NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

L’étape du deuil

Et Job dit : Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni !
Job 1.21

Des événements dramatiques nous ont touchés ou peuvent nous toucher. Ce récit ancien parle de réalités qui peuvent nous atteindre et nous laisser chancelants, accablés, désemparés… Job a ressenti cela et l’a exprimé. Il n’a pas refoulé ses sentiments, il n’a menti ni à lui-même ni aux autres. On a le droit de dire : « Je suis triste, je ne comprends pas. » Mais il est une chose que Job s’est interdit de faire : attribuer à Dieu quelque chose d’injuste¹. Si une chose arrive, Dieu l’a permise, c’est vrai. Mais Dieu n’est absolument pas en faute. Aucun reproche ne peut lui être adressé. Sa bonté, son amour n’ont pas faibli. Sa fidélité, sa compassion demeurent parfaites. Sa consolation, son secours sont prêts à se déverser dans les cœurs ouverts…
Il y a des événements face auxquels on ne peut rien. Mais on est toujours responsable de l’attitude de son cœur. Au jour du bonheur, réjouis-toi ; au jour du malheur, réfléchis, dit la Bible². Ce conseil permet de comprendre que le malheur n’est pas une impasse, au contraire. Faire son deuil n’est ni oublier, ni trahir. C’est l’étape pendant laquelle on dépose devant le Seigneur des fardeaux que l’on ne peut plus porter seul, pour avancer avec lui.

Charles Nicolas

¹ Job 1.22          ² Ecclésiaste 7.14

__________________
Lecture proposée : Livre de Job, chapitre 1.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin