Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Ignorance

L’être humain ne sait pas ce qui sera ; qui lui dira ce qui sera après lui ?
Ecclésiaste 10.14

L’être humain est supérieur à l’animal par la connaissance, mais ce que l’homme ne connait pas surpasse en étendue ce qu’il a pu investiguer depuis sa création. Avec humilité, Blaise Pascal, génie français du XVIIe siècle, le confesse : « Je ne sais qui m’a mis au monde, ni ce que c’est que le monde, ni que moi-même ; je suis dans une ignorance terrible de toutes choses ; je ne sais ce que c’est que mon corps, que mes sens, que mon âme et cette partie même de moi qui pense ce que je dis, qui fait réflexion sur tout et sur elle-même, et ne se connaît non plus que le reste.¹»
Certes, depuis Pascal, le domaine du savoir de l’homme s’est largement étendu. C’est pour constater cependant qu’aucune découverte n’est une fin en soi. Au contraire, chaque trouvaille ouvre de nouveaux champs d’exploration vers des territoires de connaissances inconnues encore plus complexes.
La connaissance totale de toutes choses appartient à Dieu. Il en est ainsi pour que l’homme, malgré sa vantardise, sache qu’il n’est qu’une créature. Comme telle, il n’a pouvoir sur rien, ni sur son présent, encore moins sur son avenir. Quelle grâce pour lui lorsque, sentant sa faiblesse, il a l’intelligence de s’en remettre à Dieu. Il sait alors une chose : quoi qu’il lui arrive, il n’a rien à craindre. Son devenir est assuré !

Gilles Georgel

¹ Blaise Pascal : Pensées.

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 3, versets 18 à 22.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin