Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Le berger qu’il nous faut

Quand Jésus descendit de la barque, il vit une foule nombreuse. Il fut pris de pitié pour eux parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger ; alors il se mit à enseigner longuement.
Marc 6.34

Jésus ne cherchait pas la foule ce jour-là, bien au contraire. Après une mission exigeante¹, les apôtres ont besoin de repos, mais il y a tellement de monde qu’ils ne trouvent même pas le temps de manger ! Jésus leur propose donc de partir avec lui dans un endroit isolé. Cependant, la foule les devance et les attend de l’autre côté du lac : si Jésus cherche le repos, c’est raté ! Loin de s’agacer, il a pitié de ces gens et s’occupe tout de suite de leur besoin le plus important : entendre la Parole de Dieu.
Vers la fin de la journée, un autre besoin se fait ressentir : la faim. L’endroit est désert, où est-ce que tout ce monde va trouver de quoi manger ? Cinq pains et deux poissons pour nourrir 5000 hommes ? Ridicule ! Mais Jésus n’est pas pris au dépourvu. Il a créé le monde et tout ce qu’il contient² : n’est-il pas Maître de sa propre création ? Et le miracle se fait. Tous mangent à satiété, il y aura même des restes !
Jésus montre ainsi à la fois sa compassion et sa divinité. Il a répondu aux besoins spirituels et matériels de cette foule, et de façon à démontrer clairement qu’il est Dieu, souverain sur ce qu’il a créé. Faisons-lui donc confiance, il est le meilleur des bergers !

Allan Kitt

¹ Marc 6.7-13          ² Jean 1.3

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 6, versets 30 à 44.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin