Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Bonnes ondes de Bach

Éternel, toi seul, tu es mon bien suprême !
Psaume 16.2

Dans ma voiture, je me branche sur France Musique. Soirée Jean-Sébastien Bach. Le présentateur en parle comme d’un dieu. Mais le morceau qui passe s’intitule : « Seul Dieu doit avoir mon cœur ! »
Bach a tout compris ! Pour lui, Dieu n’est pas simplement un accessoire utile, un dieu du dimanche. Non, c’est Dieu, le souverain, à qui l’homme donne tout son cœur quand il a compris que Jésus est mort à sa place. Plein de reconnaissance, il s’écrie : « Seul Dieu doit avoir mon cœur. »
Cet abandon total n’est pas quelque chose de totalitaire, mais c’est l’amour total de celui qui a été libéré par le sang versé de Jésus-Christ. Et qui, de bon cœur, lui consacre tout. Ce n’est qu’un culte raisonnable1, logique comme la musique de Bach !
Cet amour total me subjugue ce soir dans ma voiture. Je suis très content que, par Bach, ce message passe sur les ondes d’une radio nationale. Aimez-vous Dieu, comme Jean-Sébastien Bach ? Je vous le souhaite de tout mon cœur.

Francis Schneider

1 Romains 12.1

__________________
Lecture proposée : Psaume 16.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin