NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Ça va, j’ai compris !

Dieu est au ciel, et toi sur la terre. Que tes paroles soient donc peu nombreuses.
Ecclésiaste 5.1

C’est peut-être ce que Dieu aurait envie de nous dire quand nous faisons de nos prières de vaines redites. Jésus disait à ses apôtres : En priant, ne multipliez pas de vaines paroles comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.1

Plutôt que de répéter les mêmes choses en priant, mesurons nos mots, pesons-en le sens.

Demandons-nous aussi si nous pensons réellement ce que nous disons, si nous voulons vraiment ce que nous demandons.

Et plutôt que de dire et redire, sachons demeurer dans le silence, mais avec la conscience aiguë d’être en sa présence, d’avoir été entendus et compris. Car Dieu, non seulement comprend même nos phrases les plus maladroites, mais interprète nos soupirs les plus inexprimables.

Qui plus est, après avoir dénoncé les paroles vaines des païens, Jésus ajoutait : Ne leur ressemblez pas. Pourquoi ? Simplement parce que votre Père céleste sait de quoi vous avez besoin avant même que vous le lui demandiez.1

Si vous faites de ce que nous appelons « le Notre Père » votre propre prière, il suffit de la dire une fois. La dire ? Non, la prendre réellement en compte, vous assurer que c’est vraiment là ce que vous voulez ; sans oublier que Dieu lit non sur vos lèvres, mais dans votre cœur.

Richard Doulière

1 Matthieu 6.7-8

_________________
Lecture proposée :
Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 5, versets 1 à 7.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin