NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

La mort… et après ?

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.
Romains 6.8

Je suis à un moment de ma vie où la question de la mort se pose de plus en plus souvent. Pour avoir parfois effleuré le sujet avec mes proches, j’ai l’impression que personne ne vit cette approche inéluctable de la même manière. On peut résoudre le problème en repoussant la réflexion à plus tard. On peut aussi se cacher derrière de grandes vérités impersonnelles pour éviter l’angoisse de la confrontation intime. Pour ma part, je prends cet événement comme rien de plus que la formalité de douane qui précède le voyage vers ce pays que je ne connais pas encore. La gravité de ce départ ne me touche pas, même si je prie pour être fort dans les circonstances douloureuses et parfois humiliantes qui le précèdent souvent (maladie, vieillissement).

Dans ce domaine, un seul homme peut s’enorgueillir non seulement d’avoir assumé totalement sa mort (alors qu’il aurait pu s’y soustraire), mais surtout de l’avoir traversée de part en part, c’est à dire d’en être sorti encore plus vivant qu’il ne l’était avant ! C’est Jésus-Christ, qui a réduit la mort à l’impuissance et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Évangile ¹. Ça tombe bien, c’est Lui que j’ai choisi comme maître à vivre et à penser.

Qu’il me garde de m’éloigner du chemin qu’il a tracé pour les hommes jusque dans l’éternité.

Jocelyn Cassirame

¹ 2 Timothée 1.10

__________________
Lecture proposée :
Lettre aux Romains, chapitre 6, versets 5 à 10.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin