NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Peu de chose, pourtant…

Jésus pleura…
Jean 11.35

Je revenais de l’enterrement de ma belle-sœur, triste de savoir mon frère maintenant seul. Au cours de la cérémonie, j’avais rappelé Jésus pleurant l’immense souffrance du monde lors de la mort de son ami Lazare.

Quand je gagnai ma place dans le TGV, un couple répondit à mon bonjour par un lumineux sourire. Cela me réchauffa le cœur. Pourtant, ce n’était pas que tout allait pour eux sans problème, car je vis ensuite l’épouse s’efforcer de refouler des larmes bien proches. Dans mon cœur, je priai pour elle et je le fais encore. Il n’y eut pas d’échange. Mais, les quittant, je les remerciai pour leur sourire et glissai quelques mots d’encouragement.

Sur le chemin du retour, je fis quelques courses utiles après mes trois jours d’absence. À la caisse arriva une très jeune fille, probablement étrangère, qui me gratifia, elle aussi, d’un magnifique sourire. Combien cela me fit du bien !

Un couple d’âge moyen dans un compartiment de TGV – lieu devenu si anonyme -, une jeune fille à une caisse de grand magasin et qui, sans raison apparente, sourient à un vieillard ! Vous étonnerai-je si je vous dis que j’en suis encore profondément ému et que j’ai pris la décision intérieure de multiplier mes propres sourires ? Il y a tant de souffrances autour de nous.

Pleurer avec ceux qui pleurent, bien sûr, mais le leur dire avec un sourire vrai, nourri de l’amour que Dieu verse en nos cœurs. Croyez-moi, ce n’est pas inutile.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée :
Évangile selon Jean, chapitre 11, versets 17 à 35.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin