NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Je n’ai pas vu le temps passer

Apprends-nous donc à bien compter nos jours, afin que notre cœur acquière la sagesse !
Psaume 90.12

Dans cette chanson de Charles Aznavour de 1978, celui-ci constate que le temps passe vite. Ma vie a passé plus vite que la navette du tisserand, disait Job à ses amis1. Dans le psaume 90, Moïse constate, lui aussi, que le temps s’écoule rapidement. Ce psaume unique de l’homme de Dieu est une prière adressée à Celui qui est Éternel. Il n’a donc pas le même rapport au temps que nous, les humains, qui sommes éphémères, de passage sur cette terre. C’est là une grande différence entre le Créateur et ses créatures !

Comme d’autres auteurs bibliques, Moïse compare la durée de la vie humaine à celle d’une fleur des champs2. D’où cette demande adressée à l’Éternel, ce besoin d’apprendre à bien compter nos jours, ils passent si vite. Après quoi, nous retournerons à la poussière, d’où nous avons été tirés3.

Effectivement, la sagesse est nécessaire pour profiter pleinement, un à un, des jours accordés par Dieu. Que nous puissions discerner jour après jour sa main dans notre quotidien ! Que son œuvre apparaisse clairement à nos yeux ! Que nos descendants découvrent sa beauté ! Que le Seigneur agisse en sorte que notre travail ne soit pas vain !

Béatrice Guerche

1 Job 7.6
2 Job 14.2 ; Ésaïe 40.6-8 ; 1 Pierre 1.24
3 Genèse 3.19 ; Ecclésiaste 3.20 et 12.7

__________________
Lecture proposée :
Psaume 90.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin