NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Le vieux pommier

Quand il devient vieux, il porte encore des fruits, Il reste plein de sève et ses feuilles sont toujours vertes. Il montre ainsi que le SEIGNEUR est juste : « Il est mon solide rocher. En lui, rien n’est faux. »
Psaume 92.15-16

Il y a un vieux pommier dans mon jardin. Il semblait si mal en point que j’en ai planté trois autres pour le remplacer. Mais mon vieux pommier m’a répondu par les paroles de Félix Leclerc : « Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes. » La tavelure, les chancres et les lichens n’ont pas tué mon vieux pommier. J’ai soigné ses plaies au goudron de Norvège, badigeonné son tronc au blanc de chaux, et mon vieux fruitier est toujours là. Il n’a pas rajeuni, mais il porte du fruit et ses pommes ne sont pas ridées comme lui !

Moi aussi j’ai vieilli, je marche moins vite et je m’essouffle rapidement, mais les paroles du Psaume 92 m’encouragent. Je ne peux rien faire de moi-même, mais c’est auprès de Dieu que je puise la sève qui peut me faire porter du fruit dans ma vieillesse. Je ne suis ni un pommier ni un palmier, mais je peux m’enraciner dans le Seigneur. Aux jeunes comme aux vieux, Jésus promet : Je suis la vigne, vous êtes les branches. Si quelqu’un reste attaché à moi comme je suis attaché à lui, il donne beaucoup de fruit. En effet, sans moi, vous ne pouvez rien faire.¹ Cultivons notre attachement à Jésus.

Alain Monclair

¹ Jean 15.5

__________________
Lecture proposée :
Psaume 92.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin