NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Orphelin de Dieu

Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.
Jean 6.68

Les hommes sont orphelins de Dieu ! Ils ressentent en eux une sorte de vide. Albert Camus écrivait¹ : « Les hommes pleurent parce que les choses ne sont pas ce qu’elles devraient être ». Quand bien même les plus remarquables d’entre nous possèderaient le pouvoir sur les autres, ils s’apercevraient qu’ils n’en n’ont aucun sur leur propre vie, sa durée et sa profondeur.

Ce sentiment d’être orphelin explique pourquoi les hommes n’atteignent pas la plénitude qu’ils souhaitent connaître. Ayant la pensée de l’éternité², ils souffrent de l’incohérence que suscite la mort physique. L’homme comprend que le corps doit finalement mourir, mais son esprit ne peut s’y résoudre.

Notre esprit porte la trace d’un Dieu perdu et l’Évangile de Christ, qui se traduit par « bonne nouvelle », nous propose de retrouver ce Dieu si longtemps absent de notre cœur. Pierre dit : Seigneur, à qui irions-nous ? Notez que la réponse est dans la question ! Dans le récit des Évangiles, nous découvrons un Seigneur que nos cœurs attendaient inconsciemment. Jésus porte en lui la réponse à notre besoin universel de plénitude et d’éternité.

Aujourd’hui, si vous vous reconnaissez en tant qu’orphelin de Dieu, laissez-vous adopter par Christ pour que vous puissiez appeler Dieu : « Père ! »

Dominique Moreau

¹ Caligula, ch.3, scène 11
² Ecclésiaste 3.11

__________________
Lecture proposée :
Lettre aux Galates, chapitre 4, versets 1 à 7.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin