NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Acceptons nos limites mentales

Ne te prends pas pour un sage, crains l’Éternel et détourne-toi du mal.
Proverbes 3.7

Il est remarquable que le monde moderne abandonne des idées que même les anciennes sociétés étrangères à la Bible appuyaient. Socrate, qui était censé devenir l’homme le plus sage du monde, avait fini par conclure que tout ce qu’il savait, c’est qu’il ne savait rien. La Bible évoque beaucoup l’orgueil de celui qui croit savoir, qui croit avoir « tout compris », et qui se prend les pieds dans sa propre illusion. Le roi Salomon, à ses heures philosophe et naturaliste, arrive à cette conclusion dans le livre biblique de l’Ecclésiaste. Le sujet est évoqué aussi bien dans les livres de sagesse de l’Ancien Testament hébreu, qu’à plusieurs reprises par l’apôtre Paul qui, d’ailleurs, reprend notre citation des Proverbes dans Romains 12.16. Le vrai but n’est pas d’accumuler des connaissances dont on ne sait pas quoi faire, et qui peuvent s’avérer finalement fausses ; le vrai but, n’est-il pas d’aimer, comme Dieu nous le demande ?

Moïse conclut par ces paroles l’exposé de la loi donnée par Dieu : Le commandement que je te prescris aujourd’hui n’est certainement pas au-dessus de tes forces et hors de ta portée. […] C’est une parole, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique ¹.

Venons à Dieu pour qu’il nous en rende capable.

Lionel Cavan

¹ Deutéronome 30.11-14

__________________
Lecture proposée :
Lettre aux Colossiens, chapitre 2, versets 8 à 10.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin