Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

32 ans sans perdre une vie

Or, la volonté du Père qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite le dernier jour.
Jean 6.39

captain-550659_640Mousse à 14 ans, Henri Pleuven entame à 24 ans sa longue carrière de capitaine de pêche. Après avoir sillonné les mers les plus dangereuses, il témoigne : « J’ai la chance inouïe de n’avoir jamais perdu une vie en 32 ans. J’ai connu des choses dures, mais toujours gardé mes hommes. J’ai failli perdre un matelot ; s’il était mort, je ne crois pas que j’aurais pu revenir en mer. » Heureux le matelot qui embarque avec un tel capitaine ! Mais ce capitaine de pêche reconnaît qu’il a joui d’une chance inouïe, que tous ses confrères n’ont pas eue.
Jésus, non plus, n’a jamais perdu une seule vie parmi ceux qui se sont confiés en Lui. Mais la sécurité qu’il accorde à ceux qui s’embarquent avec Lui dans l’aventure de la foi ne tient pas à la chance ni au hasard. La sécurité de celui qui s’engage avec Jésus repose sur la volonté du Tout-Puissant, le Père céleste. Le Père a envoyé son Fils Jésus pour sauver tous ceux qui se confient en Lui. Même la mort ne peut pas ravir la vie que Jésus donne, car il a le pouvoir de ressusciter celui qui croit en Lui. Puisque ce divin Capitaine dit : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi »1, n’hésitons pas à nous embarquer avec lui pour la vie éternelle.

Alain Monclair

1 Jean 6.37

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 6, versets 27 à 40.

captain-550659_640

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin