Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Espoir ou espérance ?

L’espérance soutient le malheureux.
Job 5.16

Le proverbe dit : L’espoir fait vivre ! L’espoir d’un succès, d’un avancement, d’un meilleur salaire, ne renouvelle-t-il pas le travailleur dans son ardeur à faire sa besogne ? L’espoir de voir des jours meilleurs, de connaître plus de liberté, d’atteindre enfin un certain bonheur, ne fait-il pas attendre patiemment bien des déshérités et des opprimés ? L’espoir d’une guérison, d’un miracle de la médecine, ne soutient-il pas le malade sur son lit de souffrance ?
Mais l’espoir humain a ses limites, et souvent ses revers ! Combien d’espoirs déçus n’ont-ils pas fini par engendrer désespoirs, misères, troubles, révolutions, violences et tragédies ? N’y avait-il pas une autre voie possible ? Job, en son temps, avait pu constater que l’espérance soutient le malheureux.
Ceux qui choisissent de mettre leur espérance dans le Seigneur Jésus-Christ ne sont pas déçus. La Bible dit : Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sure et solide,1 à l’image d’une ancre de bateau.
Pour le chrétien, il y a donc une différence entre espoir et espérance. L’espoir n’est qu’un sentiment humain fragile; alors que l’espérance que le Christ met dans le cœur des croyants par son Esprit ne meurt point. Cette espérance nous fait surmonter tempêtes et déboires. Elle permet, en toute circonstance, de demeurer confiant en Dieu. Elle nous assure paix et sérénité que nous apporte chaque jour sa présence.
Possédez-vous cette espérance ?

Yves Perrier

1 Hébreux 6.19.

__________________
Lecture proposée : Livre de Job, chapitre 5, versets 8 à 16.

 

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin