Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Bonjour tristesse

La mort a été engloutie dans la victoire. Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort où est ton aiguillon ?
1 Corinthiens 15.54-55

En 1973, dans une interview à Paris Match, Françoise Sagan déclarait : « Ce que je trouve infect, c’est de mourir un jour. Sincèrement je ne trouve pas cela convenable. On vous donne plein de cadeaux que sont la vie, les arbres, le soleil, le printemps, les enfants, et l’on sait qu’un jour on va vous les enlever. […] Mon désespoir vient de là en grande partie. » Françoise Sagan nous a quittés depuis, probablement dans la tristesse et le désespoir. Nous ne savons pas…
Écoutons le message de Dieu. Il veut que nous nous tournions vers lui pour recevoir la vie, la vie éternelle.
Celui qui croit à l’Évangile acquiert une assurance. Quel privilège ! Cette assurance ne vient pas de l’humain, mais de l’Esprit de Dieu. Elle n’est pas sentimentale, mais spirituelle. Pour le croyant la mort n’est pas dépouillement, mais revêtement.
La Bible nous rapporte le témoignage de ceux qui se sont confiés en Dieu :
Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi, dit le roi David.1 Et Job, le patriarche, affirme : Je sais que mon Rédempteur est vivant ! Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. 2
Je sais en qui je crois. Celui qui a porté mes péchés sur la croix m’accueillera aussi dans sa gloire.
Alors, BONJOUR LA VIE !

Francis Bailet

1 Psaume 23.4            2 Job 19.25-26

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 51 à 57.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin