Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Revivre

Si l’homme une fois mort pouvait revivre, j’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances…
Job 14.14

À travers leurs hiéroglyphes, dans les fameux tombeaux souterrains de la vallée des rois ou les pyramides funéraires, les Égyptiens de l’antiquité ont transmis aux archéologues leur préoccupation de l’au-delà. Ils pensaient que l’âme pouvait vivre éternellement si le corps restait intact… Par leurs techniques d’embaumement, l’excellente conservation des momies témoigne de cette quête d’immortalité. En Inde, celle-ci transparaît dans l’idéologie de la transmigration des âmes (la réincarnation). En Asie et en Afrique, elle prend la forme du culte des ancêtres. Les Grecs considéraient que seule l’âme était immortelle. (Leur mode de pensée prônait le mépris du corps qu’ils identifiaient comme source du mal.) Luc nota leur refus, lorsqu’à l’aréopage d’Athènes, ils entendirent l’apôtre Paul parler de résurrection corporelle¹. Plus tard, il prendra soin de rappeler cet aspect important aux Corinthiens ²…
Dans toutes les civilisations, l’homme veut revivre ! Cette pensée est universelle³. Dans le verset du jour, l’aspiration de Job est écrite avec l’emploi d’un temps conditionnel, mais elle trouvera sa forme affirmative en Jésus-Christ ! Car il dit à tous : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt.

¹ Actes 17.32           ² 1 Corinthiens 15           ³ Ecclésiaste 3.11

Dominique Moreau

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 11, versets 14 à 27.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin