NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Témoins jusqu’au bout

Eux dont le monde n’était pas digne.
Hébreux 11.38

Juillet 1551. Jean Joëry, 22 ans, et un tout jeune garçon qui lui servait de domestique quittaient Genève pour se rendre dans l’Albigeois, d’où ils étaient originaires. Ils portaient un ballot de livres protestants. Arrêtés à Mende, ils furent condamnés à être brûlés. Ils en appelèrent au parlement de Toulouse, devant lequel Joëry confessa sa foi avec courage, « rendant bonne raison de tout par l’autorité de l’Écriture ». Son jeune compagnon, encore peu instruit, était parfois embarrassé par les arguties des docteurs ; mais il les renvoyait alors à son maître, et il répondit à ceux qui voulaient ébranler sa confiance en lui : « Je l’ai toujours connu de si bonne et sainte vie que je me tiens pour assuré qu’il m’a enseigné la vérité contenue en la Parole de Dieu. »
Le serviteur fut attaché le premier sur le bûcher. Joëry s’empressa de le rejoindre sur les fagots, et, le voyant en larmes, lui dit : « Hé quoi ! mon frère, tu pleures ! Ne sais-tu pas que nous allons voir notre bon Maître et que nous serons bientôt hors des misères de ce monde ? Il n’est pas temps de pleurer, mais de chanter au Seigneur ! » Ils entonnèrent un psaume. Joëry ne cessa d’encourager son compagnon, et ayant aperçu qu’il était passé, il ouvrit la bouche comme pour humer la flamme et la fumée, et baissant le cou, rendit l’esprit.1

Claude Siefert

1 Histoire de la Bible française, D. Lortsch, Éditions Emmaüs

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Hébreux, chapitre 11, versets 36 à 40.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin