Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Qu’attendons-nous ?

Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël…
Luc 2.25

Question pertinente une semaine avant Noël ! Noël, beaucoup l’attendent déjà depuis un certain temps. Mais que veut dire attendre Noël ? Pour les uns, c’est en attendre le congé, parce que le travail est stressant. Alors vivement la détente de Noël !
D’autres attendent la fête, le repas, les cadeaux et bien mieux, la réunion de famille ! Fort bien, mais n’importe quelle occasion pourrait convenir à tout cela !
Vous, qu’en attendez-vous ? Rien, peut-être ! Du moins, rien de plus que les autres jours. J’ai l’impression que vous auriez raison. Noël n’est que l’anniversaire d’un événement dont on ne connaît pas la date exacte. Mais d’un événement qui était attendu !
Lorsqu’il survint, des Juifs l’attendaient assez impatiemment : tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem 1, en particulier, un certain Siméon à qui Dieu avait révélé qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur 2. Ce qu’il attendait, c’était donc moins des événements qu’une personne qui assurerait la consolation d’Israël. Tout cela se tient donc : consolation d’Israël, délivrance de Jérusalem, apparition du Messie.
Lors de sa venue que rappelle Noël, il ne fut pas reconnu par les siens. Mais il a promis de revenir.
Sommes-nous de ceux qui l’attendent, lui plus que ce qu’il apporte, parce que c’est lui que nous aimons par-dessus tout ?

Richard Doulière

1 Luc 2.38         2 Luc 2.26

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 2, versets 25 à 35.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin