Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

Plus seul

Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.
Jean 5.7

Beaucoup de malades se tenaient devant cette eau, et quand elle était remuée, le premier qui s’y jetait était guéri. Mais pour cet homme paralysé, cette grâce était inatteignable, son handicap l’empêchait d’aller vite.
Double peine : son handicap physique, et sa solitude qui le confine dans la douleur.
Connaissait-il Jésus, lui qui devait passer tout son temps dans ce lieu ? Quand Jésus lui dit : « Veux-tu être guéri ? » il a dû penser qu’il parlait de la guérison pour laquelle il fallait se jeter dans l’eau.
Sa réponse est un cri de souffrance morale : Je n’ai personne ! Mais Jésus est là, dans sa miséricorde et sa puissance. L’infirme n’est plus seul, mais ne le sait pas !
Jésus répond à ses deux souffrances : il le guérit physiquement, et cet homme réalise qu’avec Jésus, il n’est plus seul face à l’adversité.
Nous avons tous des difficultés plus ou moins paralysantes. Peut-être, comme pour ce malade, est-ce la solitude qui empêche tout espoir de délivrance. Par la foi, vous pouvez vous aussi réaliser qu’avec le Seigneur vous n’êtes plus seul.
Par nous-mêmes, nous ne pouvions accéder à la grâce. Mais par Jésus-Christ, le grâce descend jusqu’à nous, elle guérit les âmes et les cœurs les plus désespérés. Nous ne sommes plus seuls, Jésus-Christ est le Sauveur sur lequel nous pouvons toujours compter.

Francis Rivère

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 5 versets 2 à 8.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin