NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Est-ce la bonne question ?

Les disciples…. très étonnés…. dirent : « Qui donc peut être sauvé ? »
Matthieu 19.25

Nous ne sommes pas toujours disposés à prier pour le salut de tel ou tel ; qu’un tel puisse accepter de se tourner vers Dieu et de l’accueillir nous paraît impossible ! Peut-être sommes-nous celui pour qui nous ne pouvons le croire.
Marc rapporte l’histoire d’un homme qui hésitait à croire Jésus capable d’intervenir en sa faveur1. Dans le texte d’aujourd’hui, ce sont les disciples qui doutent des capacités humaines. À juste titre. Y a-t-il homme capable d’abandonner ses privilèges, de renoncer à tout ce qu’il a ? ou croit avoir ? et de se retrouver entièrement démuni pour suivre le Maître ?
Jésus ne les contredit pas. C’est impossible, en effet. Tels que nous naissons, avec l’héritage de nos premiers parents, par surcroît victimes du matraquage médiatique d’une civilisation matérialiste, nous ne pouvons, comme le jeune homme de l’évangile, que partir tout tristes mais sans répondre à l’attente de Dieu.
Seulement, le Seigneur déplace la question. Il ne s’agit pas de se demander ce que peut un humain, mais ce que Dieu ne peut pas. Devant les doutes de la femme d’Abraham, l’ange de l’Éternel demandait comme devant une évidence : Y a-t-il rien qui soit impossible au Seigneur ? 2
Oui, disait en quelque sorte Jésus aux disciples, vous avez raison, c’est impossible aux hommes, mais voici ce que vous oubliez : à Dieu, tout est possible.

Richard Doulière

1 Marc 9.14-24         2 Genèse 18.14

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 19, versets 16 à 26.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin