Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

La portée de la croix

Dieu a voulu par lui (son Fils bien-aimé) réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
Colossiens 1.19-20

Des milliers de croix ont été dressées au temps du Christ. Elles ont certainement fait couler bien des larmes et marqué les esprits de plus d’une génération. Mais seule celle du Christ a une portée inimaginable. Parce que c’est un innocent qui y fut cloué ? Infiniment plus parce que cet innocent, c’était Dieu lui-même rendant possible la paix non seulement avec tous les humains, mais aussi avec les êtres de l’Univers tout entier.
Par amour, Dieu est venu afin de réconcilier tout avec lui-même. Notre imagination ne peut même pas concevoir ce que ce « tout » représente ; ni exactement en quoi les billions d’astres de l’infiniment grand et les myriades d’êtres célestes qui habitent cet infini ont besoin d’être réconciliés avec leur Créateur. Pas plus que nous ne comprenons comment le sang de ladite croix accomplit cette réconciliation.
Mais, au moins pour nous-mêmes, nous pouvons le saisir, car le sang de sa croix, c’est sa vie, son être incarné offert par amour pour gommer notre inimitié, pour nous rendre participants de sa gloire.
Et dire qu’il me suffit d’acquiescer, de lui dire « oui » pour que, demain, l’inconcevable m’apparaisse dans son indicible portée !
« Ah ! Seigneur, fais-moi plonger déjà dans cet infini d’amour. »

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 1, versets 12 à 20.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin