Bienvenue sur le nouveau site des Editions CAEF
Code promo: 5OFF pour 5% de réduction à partir du 11 ème exemplaire de calendrier acheté

L’artiste méconnu

Car, depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit.
Romains 1.20

En juillet 1890, mourait à l’âge de 37 ans Vincent Van Gogh. Malade, misérable, désespéré, il s’était tiré une balle de revolver dans la poitrine. Dans toute sa carrière, il ne réussit à vendre qu’une toile, pour une bouchée de pain. En 1990, un de ses tableaux s’est vendu à 149 millions de dollars… Aujourd’hui, son génie est reconnu universellement et les grands musées s’arrachent ses œuvres.
Il est un artiste incomparablement plus grand encore que Van Gogh, et toujours aussi méconnu. Il a créé le ciel et ses myriades d’astres, la terre avec toutes ses splendeurs et son incroyable diversité. Il a enfin créé l’homme, son chef d’œuvre, un être à sa ressemblance, doué de raison, capable d’aimer, de dialoguer avec son Créateur et de répondre à son amour.
Déjà l’apôtre Paul, en parlant des hommes, faisait ce triste constat : Ils n’ont donc aucune excuse, car alors qu’ils connaissent Dieu, ils ont refusé de lui rendre l’honneur que l’on doit à Dieu et de lui exprimer leur reconnaissance […] Ils ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur1 Ne pourrions-nous pas tirer la même conclusion à notre époque?
Que nous soyons de ces quelques-uns qui reconnaissent, même tardivement, le grand Dieu de l’univers et lui rendent l’honneur qui lui est dû.

Bernard Grebille

1 Romains 1.20-21, 25

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 1, versets 18 à 32.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin