NOUVEAU: Deux livres dans notre boutique en ligne!

Un choix surprenant

Dieu a choisi les choses viles du monde… pour réduire à néant celles qui sont.
1 Corinthiens 1.28

L’apôtre Paul affirme que la sagesse de Dieu n’est pas compatible avec la sagesse humaine : Puisque le monde, avec sa sagesse, n’a pas connu Dieu, il a plu à Dieu, dans sa sagesse, de sauver les croyants par la folie de la prédication.¹ Sous-entendu, c’est la prédication de la croix qui doit produire la foi qui sauve.

Les exemples bibliques ne manquent pas. Celui de Rahab, la prostituée, illustre cette vérité.² Cette femme dépravée bénéficie de la grâce divine. Cette histoire révèle que, dans une ville condamnée par Dieu à cause de son idolâtrie, de son impiété et de son immoralité, une personne, aussi pécheresse soit-elle, peut être sauvée en croyant au vrai Dieu.

Les habitants de Jéricho connaissaient les miracles que Dieu avait accomplis en faveur du peuple d’Israël.³ Cela aurait pu les amener à se repentir, ce qu’ils ne firent pas. Seule Rahab fut sauvée. Dieu prouvait ainsi que tout pécheur qui se repent et croit en lui échappe à son jugement et à la perdition éternelle. Le plus extraordinaire, c’est que Rahab devint ancêtre du Christ. Quelle étonnante sagesse divine !

Dieu n’a pas changé ! Il agit encore aujourd’hui comme du temps de Rahab à l’égard des pécheurs que nous sommes.

Ami, qu’attendez-vous pour être vous-mêmes au bénéfice de cette grâce ?

Yves Perrier

¹ 1 Corinthiens 1.21
² Voir Josué, chap.2
³ Josué 2.10

__________________
Lecture proposée :
1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 1, versets 17 à 31.

Autres articles

0
    0
    Votre Panier
    Votre panier est videRetour à la magasin